La  Damnation  de  Lucifer


Tragédie en 5 actes

 



Abbé Joseph Grumel



Télécharger l’ouvrage (148 pg)


Postface

 

 

             La Tragédie est l'expression la plus vivante et la plus attrayante de la prédication de la Vérité.


            C'est pourquoi rien ne peut être meilleur pour instruire  les hommes de "la Vérité qui les délivrera", [1] que de la leur présenter sous la forme d'un drame,  dans lequel ils découvrent à la fois la profondeur de leur détresse et les moyens d'en sortir. [2]

 

           Les malheurs de la vie terrestre et l'horreur de la mort ne s'expliquent pas autrement que par la perfidie du Diable. C'est pourquoi l'Apôtre enseigne :"Soyez forts dans le combat : luttez contre l'antique serpent, et  vous recevrez le Royaume éternel."[3]

 

             La victoire sur notre perfide ennemi exige avant tout que nous sachions reconnaître et déjouer sa ruse. Il faut donc montrer clairement quelle fut la gravité de sa révolte initiale et sa persévérance obstinée dans son oeuvre de destruction de la chair humaine, au cours des âges. Satan est déjà condamné: [4] et sa  damnation est définitive: mais en raison de la naïveté et l'ignorance de ses victimes, sa séduction demeure quasi universelle.  Il reste le père du genre humain, selon la parole du Seigneur: "Vous avez le diable pour père". [5]

 

              C'est pourquoi nous avons disposé les actes de cette tragédie de manière à montrer d'abord, sa révolte contre le plan premier de Dieu (Acte I):  ensuite le triomphe qui fut le sien parmi les nations antiques, où il s'est fait adorer sous le masque des idoles (Acte 2). La confusion qui fut la sienne en raison de  l'avènement du Juste fruit de la génération sainte., réalisée dans la Foi (Acte 3). Ensuite les actions dissolvantes et destructrices qu'il exerça sur l'Eglise au cours des âges,  afin de la paralyser et si possible de la détruire par le fait des schismes et des hérésies (Acte 4).  Enfin la situation présente, où le progrès des sciences biologiques et psychologiques viennent au devant de la Foi exacte sur laquelle s'établira le Royaume et le retour à l'Immortalité (Acte 5).

 

 

Acte 1 - Le Dessein primordial du Créateur

 

             Le Dessein de Dieu sur la créature humaine est toujours le même et rien ne pourra le changer: il suffit de le bien comprendre pour le mettre en application et obtenir ainsi le bonheur et l'immortalité.  Il est ici expliqué selon l'enseignement fondamental donné  par les premiers chapitres de la Genèse,  dont la simple lecture, par un homme droit et sincère, apporte la connaissance de la transgression de la Loi divine première, sur la génération humaine. Au cours de l'histoire, tous les fils d'Adam, furent le fruit de cette "génération adultère et pécheresse"[6], "privés de toute justice et de tout bonheur[7]". Inversement  les pionniers de la Foi exacte nous ont donné le Juste, qui est en plus Christ et Seigneur; ils ont tenu compte des enseignements de Moïse et des Prophètes, ils ont inauguré l'économie du Salut.  Ils ont en effet dépassé la génération charnelle, et c'est en cela précisément que réside  tout l'Evangile, le Credo, la base de l'Eglise et de son témoignage, depuis les Apôtres jusqu'à nos jours.

             L'acte 1  montre que Lucifer, chargé de conduire l'homme dans la Vérité de sa loi biologique a volontairement failli à sa mission dans un esprit de sarcasme et de dérision vis-à-vis du Seigneur Dieu.

 

 

Acte 2 - L'Uræus

 

             Ce mot désigne la coiffure du Pharaon, sur laquelle figurait le serpent sacré (cobra ou vipère).  Cet acte 2 montre la puissance de séduction des idoles, et tout particulièrement des idoles funéraires. [8] Le culte des morts et l'ordonnance des funérailles ont  toujours été un leurre fantastique pour maintenir l'homme dans la résignation à la mort, comme si elle était dans la volonté de Dieu son Créateur.  La conversion d'Aménophis III, puis d'Aménophis IV, au Dieu unique "ON", est l'événement le plus important de toute l'histoire de l'Egypte.  Le lecteur pourra vérifier dans les ouvrages appropriés sur l'Egypte que les personnages ont existé réellement aux dates où se situe l'action: à savoir pendant la jeunesse de Moïse à la cour du Pharaon. [9]

             La transcendance de la Révélation mosaïque sur toutes les religions et toutes les philosophies du monde consiste précisément dans l'affirmation que le jeune Moïse propose, dans l'acte, à Aménophis III : la mort n'est pas naturelle mais elle est la conséquence d'une grave désobéissance à la Loi divine prescrite par Dieu sur la génération humaine.  Dans la Loi promulguée pour Israël, Moïse ne prescrit aucun culte pour les funérailles, et ne donne aucune consolation par la notion de l'immortalité de l'âme; mais il dénonce le péché qui est la cause de la mort; il accuse le serpent d'avoir poussé l'homme dans la désobéissance, de sorte que tous sont "courbés sous la colère de Dieu".[10]

 

 

Acte 3 - La foi du centurion

 

             Parlant du centurion qui lui demandait la guérison de son fils, Jésus dit: "Je n'ai pas trouvé une telle foi en Israël" [11]. C'est également un centurion romain, qui, le jour où Jésus-Christ porta sur la croix le suprême témoignage, s'écria: "Cet homme était vraiment fils de Dieu", alors que autorités juives l'avaient condamné comme blasphémateur parce qu'il s'était dit Fils de Dieu.[12] Le Diable a  déployé toute sa puissance de séduction pour amener les grands prêtres à faire disparaître Jésus-Christ: la crucifixion ignominieuse du Sauveur, eût été l'échec total de toute Rédemption (si la Résurrection n'avait pas suivi). Par quelques disciples seulement, le mémorial de l'Evangile n'a pas été perdu, mais gardé dans l'Eglise des Nations  jusqu'à nos jours.  Chacun peut, s'il s'en donne la peine, lire, apprendre et étudier les textes pour les comprendre avec la Tradition Dogmatique, et obtenir la justification et le Salut, tout comme le centurion de l'Evangile.

 

Acte 4 - Les coulisses du Concile de Trente

 

             Les personnages  (Lainez, Canities,  Seripando, Charles Borromée)  et les  faits qu'ils rapportent sont authentiques; le lecteur pourra s'il le veut, vérifier dans les différents manuels d'Histoire de l'Eglise. Les discours sont faits pour que le lecteur comprenne que ce concile n'a pas résolu tous les problèmes

 

Acte 5 - Le cabinet du psychologue

 

             Nous sommes à l'époque contemporaine. Nous espérons que l'objectivité scientifique finira par nous désillusionner sur la folie du comportement charnel et nous ramènera à poser le problème essentiel, celui qui est évoqué, précisément dans cet acte.  Léon XIII figure ici en raison des enseignements qu'il promulgua au début de notre siècle, et qui, s'ils avaient été compris et acceptés, auraient déjà amené la victoire définitive sur notre implacable ennemi.  Il faut en effet porter à la gloire de Léon XIII, l'institution des fêtes de la Sainte Famille, du Saint Rosaire. Dans cette dernière (2ème Nocturne, leçon 6), la détresse actuelle de l'Eglise et du monde est dramatiquement prophétisée. Ce pape est donc tout à fait qualifié pour apporter aux psychologues le complément d'information dont ils ont besoin pour accéder à la Vérité  toute entière. Léon XIII a promulgué "l'Exorcisme contre les Anges Apostats." Alors que ce grand pape célébrait un jour la messe dans la basilique Saint Pierre, il entendit le diable dialoguer avec le Christ, et lui  demander: "Donne-moi encore quatre vingts ans, et je détruirai ton Eglise". Le Christ y consentit. Les 80 ans se sont écoulés, et l'on peut dire que l'Eglise n'est plus en ce monde qu'une apparence, impuissante contre le Diable, puisque elle s'est elle-même démunie de ses armes spirituelles, à savoir l'exorcisme. [13]


 

                                                                                °°°°°°°°°°°°

 

 

           Appendice.

 

             Voici quelques textes importants pour aider le lecteur à remporter la  pleine victoire de la Rédemption et obtenir l'accomplissement des promesses.

 

 

1-  Extrait du bref  "Neminem Fugit", publié par  Léon XIII, le  14 juin 1892, pour l'institution de la fête de la Sainte Famille.

 

             "Lorsque le Dieu miséricordieux eut décidé d'entreprendre la Rédemption du genre humain, attendue depuis tant de siècles, il disposa l'ordre de son ouvrage de manière à reproduire  ce qu'il avait déjà établi dès le commencement à l'origine du monde.  Il a montré ainsi ce qu'était la famille établie  sur des bases divines. Et c'est là que tous les hommes auraient sous les yeux l'exemple le plus absolu de toute vertu [14] et de toute sainteté. Cette illustre famille  fut celle de Nazareth. C'est là que le Soleil de Justice fut caché avant de resplendir sur toutes les nations: le Christ Dieu lui-même, notre Sauveur, en compagnie de sa mère vierge, et de Joseph, homme très saint qui s'acquitta envers Jésus du privilège paternel. [15] C'est là sans aucun doute que Dieu reçut les plus grandes louanges,[16] du fait même de cette société  et des habitudes domestiques toutes remplies d'un mutuel amour, du fait de la sainteté de ses meurs et de sa continuelle piété.[17] Et c'est là, dans cette sainte Famille que Dieu a laissé  un document qui sera la charte des familles qui adviendront dans le futur. Voilà pourquoi, précisément, il est dans le conseil de la Divine Providence que tous les chrétiens, quelle que soit leur situation ou leur condition, portent leur attention sur elle,  et qu'ils y trouvent une raison et une invitation pratique à l'exercice de quelque vertu que ce soit... "'

 

2 - Exorcisme contre Satan et les Anges rebelles,  publié par Léon XIII.

 

             Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit.  Amen.  +

 

Prière à Saint Michel Archange.

 

             Prince très glorieux de l'armée céleste, Saint Michel Archange, défends-nous dans le combat contre les principautés et les puissances, contre les régisseurs de ce monde de ténèbres, contre les esprits mauvais répandus dans les airs. Viens au secours des hommes que Dieu a faits à son image et à sa ressemblance, et qu'il a rachetés à grand prix de la tyrannie du diable.

             C'est toi que la Sainte Eglise vénère comme gardien et patron. C'est à toi que le Seigneur a confié les âmes des rachetés pour les conduire à la félicité suprême. Supplie le Dieu de la paix, afin qu'il terrasse Satan sous nos pieds, qu'il n'ait plus l'audace de tenir les hommes captifs et de nuire à l'Eglise.  Offre nos pierres devant la Face du Dieu tout-puissant, afin que les miséricordes du Seigneur nous préviennent. Maîtrise le Dragon, qui est le serpent ancien, qui est le Diable et Satan, et envoie-le ligoté dans l'abîme,  afin qu'il cesse désormais de séduire les nations

 

Exorcisme

 

             Au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, par l'intercession de la bienheureuse Marie mère de Dieu toujours Vierge, du bienheureux Joseph son époux,  du bienheureux Michel Archange, des bienheureux apôtres Pierre et Paul et de tous les saints, (confiants dans l'autorité de notre ministère sacré [18]), entreprenons avec sécurité de repousser les infections de la fraude diabolique.

 

             - Que Dieu se lève et que ses ennemis se dispersent !

             -  Et que ses adversaires fuient devant sa Face !

             - Comme se dissipe la fumée,  qu'ils se dissipent !

             - Comme fond la cire en face du feu, ils périssent les impies en présence de Dieu.

 

             (En arborant le crucifix) - Voici la croix du Seigneur, fuyez forces adverses !

             - Il a remporté la victoire, le Lion de Juda, le rejeton de David.

             - Que ta miséricorde, Seigneur soit  sur nous !

             - Comme nous avons espéré en toi.

 

             Nous t'exorcisons, tout esprit immonde,  toute puissance satanique, toute incursion de l'adversaire infernal, toute légion, congrégation ou secte diabolique,  au nom et par la force de notre Seigneur Jésus-Christ, arrache-toi et enfuis-toi de l'Eglise de Dieu, des âmes créées à l'image de Dieu et rachetées par le  Sang de l'Agneau divin.  N'ose plus désormais, serpent très rusé, décevoir le genre humain,  persécuter l'Eglise de Dieu, secouer et cribler les élus de Dieu comme du froment. + Qu'il te commande le Dieu très Haut, auquel, avec un grand orgueil, tu as osé te prétendre égal  ! +  Qu'il te commande le Dieu Père tout-puissant !  + Qu'il te commande Dieu le Fils,  +  Qu'il te commande, Dieu le Saint-Esprit !

 

             + Qu'il te commande le Christ,  lui le Verbe éternel fait chair, lui qui, pour sauver le genre humain perdu par ton envie, s'est humilié lui-même, devenu obéissant jusqu'à la mort;  lui qui a édifié son Eglise sur la pierre inébranlable, et qui a prophétisé que les Portes des Enfers ne prévaudraient point contre elle    jusqu'à la consommation du siècle  !

             + Qu'il te commande le signe de la Croix, ainsi que la force de tous les mystères chrétiens !

             + Qu'elle te commande la bienheureuse Vierge Marie,  qui a écrasé dans son humilité, dès le premier instant de son Immaculée Conception, ton chef très superbe !

             + Qu'il te commande le bienheureux Joseph qui est la terreur des démons et la confusion des Enfers !

             + Qu'elle te commande la foi des bienheureux Apôtres Pierre et Paul, ainsi que celle des autres Apôtres !

             + Qu'il te commande le Sang des Martyrs, et la pieuse intercession des Saints et Saintes de Dieu !

 

             Donc, serpent maudit,  et toute légion diabolique, nous t'adjurons par le Dieu + vivant, par le Dieu + véritable, et par le Dieu + très saint,  qui a tant aimé le monde  qu'il lui a livré son Fils Unique, afin que  quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle, cesse de décevoir les créatures humaines, et de les  infecter du venin de l'éternelle perdition,  cesse de nuire à l'Eglise et de jeter des filets sur sa liberté !

 

             Va-t-en, Satan, inventeur et maître du mensonge, adversaire de la santé et du salut des hommes ! Laisse la place au Christ, en qui tu ne trouves rien de tes oeuvres ! Cède la place à l'Eglise, une sainte, catholique et apostolique, que le Christ a acquise par son précieux Sang !

 

             Humilie-toi sous la main puissante de Dieu, et fuis à l'invocation du Nom terrible et saint de Jésus, devant lequel tremblent les Enfers, auquel sont soumises les Vertus, les Puissances et les Dominations célestes, que louent les Chérubins et les Séraphins par leurs voix infatigables en disant : "Saint, Saint, Saint le Seigneur, Dieu de l'Univers !"

 

             - Seigneur, écoute ma prière  ! - Et que mon cri parvienne jusqu'à toi !

             - Le Seigneur soit avec vous !   - Et avec votre esprit !

 

ORAISON  - Prions le Seigneur ! - Dieu du ciel, Dieu de la terre,  Dieu des Anges, Dieu des Archanges, Dieu des Patriarches, Dieu des Prophètes, Dieu des Apôtres,  Dieu des martyrs, Dieu des confesseurs, Dieu des vierges, Dieu qui a la puissance de rendre la vie après la mort, la santé après la maladie, le repos après le travail, car il n'y a pas  d'autre Dieu que toi, il ne peut y avoir d'autre Dieu que toi, qui es le Créateur des choses visibles et invisibles, dont le règne n'aura pas de fin,  nous supplions instamment la majesté de ta gloire,  afin que tu manifestes ta puissance et nous délivres de toute influence, filet, piège ou nuisance  des esprits infernaux, et que tu daignes nous garder dans l'intégrité.  Par Jésus-Christ notre Seigneur.

             - Amen.

 

V_ Des embûches du diable  - R - Délivre-nous, Seigneur !

V-  Afin que ton Eglise puisse te servir en toue liberté et sécurité !

R - Nous t'en supplions, exauce-nous !

V - Afin que tu daignes humilier les ennemis de la Sainte Eglise !

R - Nous t'en supplions, exauce-vous !

 

             On fait une aspersion d'eau bénite. On récite un Ave Maria, avec invocation aux Anges gardiens et aux Saints que l'on vénère particulièrement.

             Le prêtre donne la Bénédiction "Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit"

 

 Note - Cette traduction est aussi fidèle que possible au texte latin officiel du Rituel Romain.

             Cette prière composée pour mettre le démon en fuite, peut préserver de grands maux la famille et la société, si en particulier, elle est récitée avec ferveur, même par les simples fidèles. On s'en servira, spécialement dans les cas où l'on peut supposer une action du Démon se manifestant soit par la méchanceté des hommes, soit par des tentations, des maladies, des intempéries, des calamités de toutes sortes.

 

                         

                                                                                                                         Noël 1998            

 

 

 

 



------------------------------------------------------------------------

[1]  - Promesse de notre Seigneur, Jn. 8/ 31-32


[2]  - La civilisation grecque a subsisté pendant des siècles, jusqu'à l'avènement du scepticisme philosophique par le Théâtre où ont excellé un grand nombre d'auteurs, presque tous ignorés aujourd'hui. (Stèle d'Olympie)


[3]  - Antienne chantée dans la Liturgie pour la fête des Apôtres.


[4]  - Jn.16/11, et le billet de Jude.


[5]  - Jn.8/44.


[6]  -  Mt. 17/17 et autres passages nombreux du N.T.


[7]  - Parole de Saint Anselme dans son traité "De peccato originali"


[8]  - Saint Paul dit expressément que les idoles sont des démons.


[9]  - Voir notre ch. 4 du Retour au Paradis Terrestre.


[10]  -  Voir le psaume de Moïse,  Ps.89, (Hb.90)


[11]  - Luc.7/9.


[12]  - Voir le procès du Christ devant le Sanhédrin, et la confession du Centurion au moment de la mort du Seigneur.


[13]  - Il n'y a plus d'ordre d'exorcistat. Il n'y a plus d'exorcisme au Baptême, alors que dans l'Evangile le premier pouvoir  que Jésus donne à ses Apôtres est de "chasser les démons".  Mt.107, et parall. Voir aussi. Lc. 10/ 17-18.


[14]  - Il s'agit non seulement des vertus morales, mais surtout des vertus théologales: Foi, Espérance, Charité, par lesquelles la Créature humaine obtient la justification aux yeux de Dieu.


[15]  - La paternité de Saint Joseph est "spirituelle": "selon l'Esprit" et non pas selon la chair. C'est la paternité vraiment digne de l'homme, créature rationnelle.


[16]  - A savoir l'Adoration en Esprit et en Vérité, que Notre Seigneur évoque dans son discours à la Samaritaine : Jn.4/23.


[17]  - C'est en effet à Nazareth que fut vécu le "Mystère de la piété" dont Saint Paul parle dans l'Epître à Timothée,  en la proposant aux hommes appelés aux Ordres Sacrés, qui seront "hommes d'une seule femme" (Ia.Tim. 3/14 suiv.) De fait à bien comprendre la pensée apostolique, Jésus est le "Fruit béni" de ce "Mystère".


[18]  - Dans le cas où l'Exorcisme est récité par un prêtre.




                                                          

 

Bienvenue        Liste        En-ligne        Racines        Contact